GROSSESSE Maternité

2è grossesse rapprochée : mon 3è trimestre

Cette 2è grossesse rapprochée se déroule comme sur des roulettes. En fait, elle se déroule exactement de la même manière que la précédente. Mais j’avais envie de lui consacrer un article dédié. Parce que cette petite baby girl qui grandit en moi, Poutoume comme nous l’appelons en attendant de vous révéler son prénom, a le droit à son moment de gloire, à son propre article, et à son exclusivité ♡ Oui, rien que ça !

C’est pourquoi je vais tourner l’angle de ce billet différemment de celui écrit pour Bubulle, où je vous parlais du changement corporel, et qui était de ce fait plus axé sur les symptômes de ce 3è trimestre. Je vous renvoie donc sur mon article sur mon 3è trimestre de grossesse pour ma première grossesse si vous souhaitez explorer ce sujet, ou sur mon rôle de maman.

Si vous poursuivez la lecture ici, je vais vous parler plutôt de mon ressenti, de mes émotions, de mes appréhensions, de mes attentes en temps que #mumtobe pour la seconde fois, en tant que maman d’une petite fille de 18 mois actuellement.

Une grossesse qui file à vitesse grand V

J’ai appris ma grossesse en plein confinement, au mois d’avril (bébé bien installé depuis avant le confinement, donc ce n’est techniquement pas un bébé confinement, haha ^^). Je vous raconte dans cet article comment j’ai découverts ma grossesse et comment je l’ai annoncé le plus simplement à Jules qui était alors présent puisqu’en télétravail à cette époque.

Peut-être est-ce dû au fait que, de ce fait, j’avais Bubulle alors âgée de tout juste 12 mois, à temps plein avec moi, mais j’ai mis un bon moment à réaliser que j’étais enceinte. Et encore aujourd’hui, je n’arrive pas à avoir pleinement conscience que je suis enceinte de plus de 7 mois déjà… Pourtant, ce n’est plus qu’une question de semaines finalement… Cette 2è grossesse rapprochée file à vitesse grand V… Bientôt l’heure de préparer ma valise de maternité !

Mais cela s’explique par plusieurs raisons. La première étant évidente. Lors d’une deuxième grossesse, en toute logique, nous avons déjà un enfant ou dans mon cas bébé en bas âge. Nous sommes donc bien occupés ! Il n’y a pas photo, entre ma première grossesse où j’avais tout le temps de me concentrer sur moi-même, sur mon ventre, de m’accorder des moments, ou de tout simplement penser au fait que je suis enceinte, et bien là, cela n’ à voir. Je suis tellement prise par ma baby girl qui est encore très petite que… tout simplement, CQFD j’ai envie de dire.

La seconde raison, c’est que nous avons entrepris tout l’été et jusqu’à quelques semaines encore de terminer entièrement les travaux de notre appartement. Nous avons enfin pu poser notre parquet massif dans le salon, ainsi que le carrelage dans la cuisine. Nous avons aménagé l’entrée en créant un coffre de rangement, et nous avons également changé de pièce la chambre de Bubulle afin de lui offrir la plus spacieuse. Bref, autant vous dire que j’ai par conséquent été bien occupée. Et cela a contribué au fait que je ne voyais pas le temps et ma grossesse filer. Encore aujourd’hui, il nous reste des petites choses à faire, mais simplement de la déco. Nous avons notamment la chambre de Poutoume (qui grandit en moi) à installer. Il serait temps me direz-vous ^^

Pourquoi des bébés rapprochés ?

Je considère qu’on peut parler de bébés rapprochés lorsqu’il s’écoule moins ou un an maximum entre 2 grossesses. C’est le cas chez nous, avec un peu moins de 12 mois entre mon accouchement par voie basse en 2019 et le jour où baby girl number 2 a élu domicile en moi ♡ Alors pourquoi ce choix d’une grossesse rapprochée ?

Avoir peu d’écart entre nos enfants a toujours été un choix. Depuis que nous avons le projet de devenir parents, nous souhaitions « enchaîner » les bébés. Il n’y a pas vraiment de raison particulière, c’est un tout. Nous souhaitons que nos enfants puissent grandir ensemble, évoluer ensemble. Et avec un peu plus de 18 mois d’écart, ça sera certainement le cas ^^ J’ai tellement hâte. Quand je vois la douceur de notre fille Blanche en présence d’autres enfants un peu plus jeunes qu’elle… Je suis extrêmement touchée par sa bienveillance.

Il y a également le côté pratique si je puis parler ainsi de se dire qu’on sera dans les couches, et tout ce qui attrait aux enfants en bas âges un temps et qu’ensuite, on en aura terminé. Mais ce n’est pas du tout la raison principale. Je ne me voyais pas du tout avoir 3-4 ans d’écart entre mes enfants (du moins, pas entre le 1er et le 2nd). Je crois surtout que je n’aurais pas le courage de « tout recommencer » !

Enfin, j’avais à cœur d’avoir mes enfants avant 30 ans révolu. Ça sera le cas, si nous nous arrêtons à deux enfants bien sûr. Ce sujet n’est pas vraiment en discussion chez nous pour le moment. On se concentre sur l’arrivée de notre petite fille Poutoume.

maman de bebes rapproches
Illustration de Manon Croquette

Suis-je prête ?

A-BSO-LU-MENT !!! J’ai même hâte. Mais cela ne m’empêche pas d’avoir quelques appréhensions. Je suis convaincue que tout se passera bien au niveau de Bubulle (qui sera alors âgée de 20 mois). Comme je le répète souvent, ce sont nous, adultes, qui transmettons nos craintes à nos enfants. J’ai en tête l’exemple du changement de chambre de notre fille et par le même coup le changement du lit bébé pour un lit de grand (je vous invite à consulter mon article dédié). Tout s’est passé comme sur des roulettes ! Donc je ne me fais aucun soucis là-dessus. Nous sommes très zen, elle a compris les choses, et on en fait pas non plus tout un plat ^^

Quelques appréhensions…

Je vous mentirai si je vous disais que je n’avais aucune appréhension sur cette 2è grossesse rapprochée. Suis-je prête par contre à refaire des nuits blanches ? Pas vraiment. Nous avons beaucoup de chance avec le sommeil de bébé. Notre fille a fait ses nuits très tôt, à à peine deux mois. Et je parle de vraies nuits de 11-12h… Du coup, forcément j’ai envie de dire, je me dit que si sa petite sœur n’emprunte pas le même chemin, nous allons vite déchanter…

Enfin, je me demande si je vais tenir le coup, à rester de nouveau à la maison avec ma baby girl pendant sa première année de vie. C’est un choix que nous avions fait pour notre première fille, et nous souhaitons offrir la même chose à notre deuxième fille. J’étais très heureuse de m’occuper à temps plein de Bubulle, mais il est vrai qu’au bout de quelques mois, ça devenait compliqué et j’ai fait une petite dépression post partum. Je ne vous en avais pas réellement parlé et ne souhaite pas m’étendre sur le sujet, mais c’est le cas.

Nous en avons donc discuté avec Jules dès le début de cette grossesse rapprochée, et il est primordiale que cette fois-ci on ne laisse pas l’élastique se tendre jusqu’à ce que je craque. Il est important, vital même que je puisse avoir des moments rien qu’à moi. Seule. Avec mes amies. Faire des breaks régulièrement et ne pas rester « enfermée » à la maison H/24 et 7j/7. Je pense également que nous ferons régulièrement appel à une femme de ménage.

Actuellement enceinte de 33 SA, voici mon ressenti ! C’est plutôt positif, et mon seul regret, c’est que cela passe trop (vraiment) vite…

Merci à vous de m’avoir lue ♡

Je vous retrouve dès maintenant sur mon
compte maternité Instagram @ lescapricesdiris !

♡♡♡

(Visited 129 times, 41 visits today)

Partagez cet article