comment-faire-faire-ses-siestes-a-mon-bebe

S’il y a un sujet qui revient fréquemment et que vous êtes nombreuses à me demander sur Instagram, depuis mes premières semaines de maman, c’est bien celui-ci. Comment coucher bébé ? Comment lui faire faire ses siestes ? Comment l’apaiser avant ces temps dodo ? Nous avons de la chance (je touche du bois), notre Bubulle a fait ses nuits quelques jours avant ses 2 mois. Et par faire ses nuits, j’entends : dernier biberon vers 20h, couchée à 21h, et réveil vers 7h du matin avec un biberon vers 7h30/8h. Mais elle a très rapidement tenu longtemps la nuit entre ses biberons. Dès son premier mois, après avoir fait « sauter » le biberon de minuit/1h du matin, elle prenait un dernier biberon vers 21h pour n’en réclamer un autre qu’à 3-4h. Ce qui la faisait tout de même tenir 7h.

Tout s’est joué lorsqu’on a augmenté les quantités de biberon. En passant de 120 à 150, puis, progressivement, en lui proposant un biberon plus conséquent le soir (180). C’était un vendredi soir. Je lui ai donné le biberon vers 19h30. C’était le vendredi. Nous l’avons couché ensuite vers 20h30. Elle a pas mal râlé mais s’est calmé au bout de quelques minutes. Et elle n’a réclamé un biberon qu’à 5h40 du matin ! Le lendemain, même chose, mais en réclamant à 6h17 (précisément, car je regardais mon réveil depuis 5h du matin en mode « mais elle dort encore c’est sérieux là ? Tout va bien ?? »), et le jour d’après, on est passé à 7h10. Et depuis, elle se réveille toujours vers là, pour manger vers 7h30-8h. N’hésitez pas à consulter mon article sur les quantités et fréquences de biberon ^^

Mais la grande question qu’on peut se poser lorsqu’on est jeune parent, que notre enfant fasse ses nuits ou pas encore, c’est comment faire faire ses siestes à bébé ? Et comment le coucher le soir ?

Notre baby girl à désormais 2 mois et demi, et nous avons trouvé notre rythme et mode de fonctionnement. Il y a deux écoles concernant les siestes, et nous les avons toutes les deux testées : les siestes dans le bruit ambiant ou les siestes au calme dans la chambre. Je pense que chaque enfant va réagir différemment, et que c’est à vous, parents, de vous adapter à votre bébé. En effet, ce qui marche sur l’un ne marche pas forcément sur l’autre. Je vais donc partager avec vous dans cet article, la méthode que nous utilisons, et qui fonctionne avec notre fille.

comment-endormir-mon-bebe-dans-son-lit

La sieste

Dans un premier temps, et jusqu’à ses 1 mois et demi environ, nous avons souhaité que notre fille fasse la différence entre le jour et la nuit, en la gardant avec nous dans le salon toute la journée, et en lui faisant faire ses siestes avec nous, dans le « bruit » et la lumière. Puis, ma sage-femme m’a recommandé (et ma maman) de lui faire faire plutôt ses siestes dans son lit dans le noir. J’étais réticente au départ parce que je tenais à ce qu’elle associe sa chambre et son lit au « dodo de la nuit ». Donc dans un premier temps, nous lui avons donc fait faire ses siestes avec nous.

Puis, depuis ses 2 mois, elle fait ses nuits, et nous avons donc décidé de lui faire faire ses siestes également dans son lit, dans sa chambre. Par contre, à la différence de la nuit, nous laissons les volets ouverts. Les siestes n’ont pas été évidentes tout de suite. Lorsqu’elle était avec moi dans le salon, évidemment, elle s’endormait et ensuite je ne la bougeais pas. Donc pas de risque de la réveiller.

Seulement, maintenant qu’elle fait ses siestes dans sa chambre, c’est une autre histoire. Du moins, au début. En effet, soit elle s’endort après son biberon, donc sur moi… et je vais la coucher dans son lit ensuite, sans la réveiller, et là, tout se passe bien. Soit, elle ne s’endort pas, mais elle baille, auquel cas je devine qu’elle a sommeil et vais donc la coucher alors qu’elle n’est pas endormie (même scénario si elle se réveille lorsque je me lève pour aller la coucher). Et là, elle n’aime pas, mais alors, pas du tout. Elle se met à râler, à chercher son pouce, à s’agacer. Au départ, je faisais l’erreur de la reprendre avec moi. Mais j’ai compris au fur et à mesure des jours qu’elle avait besoin de se « décharger » ainsi, et généralement, elle s’endort toute seule après 5-10 minutes. Bien évidemment, si elle hurle ou continue de pleurer passé ce délais, je vais la voir, la prends dans mes bras pour la rassurer et qu’elle comprenne que je suis là. Puis je la repose, et là, elle se calme et s’endort immédiatement.

Il suffit de reconnaître les signes. Ma poupette est d’humeur très joueuse, et souriante. Dès qu’elle ne l’est plus, et qu’elle ne prête plus trop attention à ce qui l’entoure, c’est qu’elle est fatiguée. Elle a aussi une mimique très reconnaissable, dès qu’elle a besoin d’être seule, au calme : elle va chercher à sucer ses pouces. C’est le signal ! Hop je la couche. Qu’elle s’endorme de suite ou pas, elle est paisible. Elle en a besoin.

Elle fait ses siestes habillée, et je ne la mets pas dans sa gigoteuse.

Elle fait généralement 3 siestes par jour : une le matin, de 10h30 à 12h (à peu près ^^), une autre de 14h30 à 16h/16h30 et une en fin de journée.

rituel-pour-endormir-bebe

Le rituel du « dodo de la nuit »

Depuis quelques semaines, notre Bubulle fait ses nuits, et a donc bien intégré la différence entre le jour et la nuit. Elle sait que lorsqu’elle est dans son lit dans le noir et que tout est calme autour d’elle, c’est le dodo de la nuit. J’ai néanmoins un rituel du soir que j’ai instauré depuis le début avec elle. Que ce soit jour de bain ou non (nous le donnons tous les 2-3 jours), nous donnons le dernier biberon dans le salon, vers 19h30-20h, après l’avoir changé et mise en pyjama. Ensuite, nous la gardons un peu avec nous, à cause de son reflux. Généralement elle s’endort mais se réveille toujours lorsqu’on se lève pour aller la coucher.

Nous nous rendons (soit Jules, soit moi) dans sa chambre, alors seulement éclairée d’une veilleuse, pour la changer afin qu’elle puisse commencer son dodo le plus confortablement possible et au sec. Puis, je la mets dans sa gigoteuse, et la prends dans mes bras pour un gros câlin durant lequel je lui explique que c’est l’heure du dodo de la nuit. Je lui caresse le crâne tout en lui répétant que le dodo de la nuit, c’est le dodo jusqu’au matin, et que papa et maman aussi vont faire le dodo de la nuit. Je lui dis que je l’aime très fort, et je la pose dans son lit. Je lui souhaite alors une bonne nuit, tout en lui caressant doucement le crâne, et je quitte la chambre. À ce stade, deux scénarios : soit elle s’est endormie, soit elle ne l’est pas, et a besoin de succion. Dans ce cas, je l’aide à trouver son pouce avant de la laisser seule. Et elle s’endort généralement dans les minutes qui suivent. À partir du moment où elle est couchée, Jules et moi prenons grand soin de ne plus faire de bruit. De toute façon, généralement, je ne tarde pas, moi non plus, à me plonger dans les bras de Morphée une fois ma baby girl couchée ^^

rituel-du-coucher-bebe

Le choix du matelas

Un point important et qui revient souvent dans vos questions Instagram, c’est le matelas bébé. C’est un élément dont le choix est crucial, et nous souhaitions vraiment quelque chose de qualité pour ses nuits. C’est comme pour nous, adultes, le support est primordial. Pour les bébés, les spécialistes recommandent un maintien très ferme. C’est le cas du matelas initial Oniros, que je valide à 100%. Nous l’avons choisis en taille 60×120, ce qui correspond à un lit classique comme celui que nous avons, à barreau, mais également aux standards des lits parapluie (comme sur les photos d’illustration de cet article).

Ils ‘agit d’un matelas dernière génération qui permet une régulation de la chaleur du corps optimale. Ce qui n’est pas superflus, lorsqu’on sait que les bébés ne régulent pas encore leur température. La marque utilise des nouvelles technologies et de fabrication française. On peut notamment voir (je vous ai fait une photos du matelas nu) la structure composée de « plots ressorts ». C’est ce qui va permettre la ventilation au sein même du matelas, évacuant ainsi parfaitement l’humidité pour une hygiène irréprochable.

Notre Bubulle l’a totalement adopté, depuis quelques semaines. J’attendais de l’avoir testé depuis au moins un mois afin de vous faire un retour le plus objectif possible. Je sais en effet que c’est un achat important, et qu’on ne plaisante pas avec le confort de nos bouts de chou ^^ Vous pouvez donc y aller les yeux fermés, c’est validé !

matelas-premium-bebe

Depuis sa naissance et jusqu’à ce qu’elle fasse ses siestes dans sa chambre, nous la mettions dans son cocoonababy. Très pratique, il épouse parfaitement les formes de son corps, et elle s’endort très rapidement dedans. Il nous arrive encore de l’y « déposer » lorsqu’elle s’endort ou qu’elle a besoin de se calmer en journée et qu’elle n’a pas envie d’être dans son transat.

Allez, bonne nuit à toutes et à vos baby ♥♥♥

(Visited 599 times, 6 visits today)

Partagez cet article

2 Comments

  1. Avatar Manon dit :

    Augmenter les doses de biberons ne signifie pas que le bébé dormira mieux. C’est même parfois l’inverse pour certaines bébés qui détestent se coucher le ventre plein.
    C’est juste un concours de circonstances qui a fait qu’à ce moment là elle était prête a allonger sa durée de sommeil. Puis dans tous les cas rien n’est acquis avant un long long moment.

  2. C’est super que vous instauriez déjà des rituels avant le sommeil. Cela doit beaucoup la rassurer.
    PS / J’adore le livre accordéon que l’on voit dans son lit 😉 Très adapté pour les tout-petits !
    A bientôt,
    Charlotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *