GROSSESSE Maternité VIE DE MAMAN

Récit de mon second accouchement

Hello les mamans, j’espère que vous allez bien ? Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd’hui, 10 jours après mon accouchement, afin de répondre à vos questions posées sur mon compte maternité Instagram, et surtout pour vous raconter ce second accouchement, qui a été extraordinaire ! Un des plus beaux jours de ma vie, une nouvelle fois ♡

Cette deuxième grossesse rapprochée qui, disons-le clairement, est passée à une vitesse lumière, s’est achevée à 38 sa. Mon terme était prévu le 8 décembre, et j’ai accouché le 23 novembre. C’est donc avec un peu plus de 2 semaines d’avance que Poutoume a décidé de pointer le bout de son joli nez.

Cela faisait plusieurs semaines déjà que j’avais des contractions quotidiennes qu’on appelle les contractions de Braxton-Hicks, et que bébé était très (très) bas. Ce qui explique que j’étais au taquet, et que ma valise de maternité était prête depuis déjà un moment pour ce second accouchement.

Un travail très rapide

Ce lundi 23 novembre 2020, à 13h30, je suis soudainement prise d’une envie incontrôlable de faire le grand ménage dans tout l’appartement, sans attendre la venue de mon aide-ménagère à domicile : lessive, aspirateur, serpillère, rangement. Tout y passe. Ayant déjà eut ce « symptôme » pour ma première grossesse, une voix intérieure me souffle que LE moment ne va plus tarder pour ce second accouchement

À 15h, je ressens une première contractions. Une vraie, direct très douloureuse à me couper le souffle. Je décide donc de prendre un bain. C’est ce que je faisais ces dernières semaines, et ça calmait bien les « fausses » contractions que j’avais. Mais là, ça ne passe pas. Cela me confirme que le travail a bel et bien commencé. Je prends tout de même le temps de me laver les cheveux, histoire d’être toute fraîche pour le grand moment ^^ J’ai du mal à me sécher les cheveux entre les contractions de plus en plus fortes.

À 16h, je décide de m’allonger. Je regarde ma série préférée Desperate Housewives ^^ Pendant 15 minutes, les contractions se font beaucoup plus petites. Et puis, pour en avoir le cœur net, je me lève, et là, elles reviennent de plus belles, ultra prononcées, insupportables. Je n’arrive plus à parler, à bouger, à respirer, j’appelle au secours, bref… On se regarde avec Jules et on décide de partir à la maternité illico. Le temps de m’habiller (avec difficulté !) et de charger la voiture, nous voilà en route vers 17h. Je prends tout de même le temps de réaliser quelques photos. Les dernières avec mon bidou…

Arrivée express à la maternité

Heureusement il n’y a pas trop de circulation et nous arrivons sur place vers 17h30. Je tambourine sur la sonnette des urgences, et on me prend en charge très rapidement.

L’infirmière me demande depuis combien de temps j’ai des contractions : « cela fait environ 2 heures ». Elle me regarde avec un air de dire « ma ptite dame, vous arrivez trop tôt… ». Elle me demande tout de même si c’est mon premier accouchement, et je lui réponds que non, c’est mon 2è bébé. Là elle semble directement me prendre au sérieux. Surtout que je n’arrive même pas à sortir mes étiquettes de mon sac, et que je répète « elle arrive, elle arrive ! » Elle appelle directement la sage-femme. Je ne fais même pas les tests urines ni tensions car elle comprend que c’est imminent.

La sage-femme m’aide à me déshabiller, et m’ausculte. C’est là que je lui dit exactement ce que j’avais dit pour la naissance de Bubulle lors de mon premier accouchement, à savoir : « bon, je vais peut-être repartir avec un spasfon ». Ce à quoi elle me rétorque « ah non, vous n’allez pas rentrer chez vous, vous êtes à plus de 7 cm, bébé arrive c’est certain et elle est déjà bien engagée ». Oui, elle est basse depuis mon 3è trimestre de grossesse !

Une anesthésie qui ne fonctionne pas

J’arrive en salle de naissance vers 17h45. J’attends quelques minutes, le temps qu’on me prépare avec les catétères, et tout le tralala qu’on te branche dessus ^^ Puis j’attends encore un peu que l’anesthésiste vienne me poser le Saint-Graal, aka la péridurale. Les contractions sont tellement fortes et bébé tellement bas que je ne peux même pas rester assise. Je l’ignore à ce moment là, mais je suis déjà passée à 8 cm…

L’anesthésie arrive enfin vers 18h pour me poser la péridurale. Je prie pour qu’il ne soit pas trop tard… Jules peut à ce moment là me rejoindre en salle de naissance et il y restera jusqu’à la montée en chambre post-accouchement. Malheureusement si, il est trop tard, et la péridurale ne fait pas effet. Je suis au bout de ma vie, mais j’attends. Je me dis qu’il faut du temps pour que ça fasse effet. Mais 45 minutes plus tard, soit à 18h45, toujours rien. Je profite du passage de la sage-femme pour le lui préciser. Elle voit avec anesthésiste et elle me donne une dose supplémentaire. On attend encore 30 minutes, mais rien. Il est 19h15 et j’ai ultra mal. On rappelle l’anesthésiste qui finit par me donner un nouvel anesthésiant vers 19h30. Il était temps… Ce dernier fait enfin effet. Je suis soulagée !

Un second accouchement en 6 minutes chrono

Il est 19h30, et la sage-femme revient me voir. Elle m’examine, je suis à plus de 9 cm. Allez, on se met en place, c’est LE moment. Bébé est tellement bas que c’est même pas la peine d’attendre que je sois à 10. J’y suis dans quelques secondes de toute manière. Je sens les contractions, c’est super ! Il est 19h46 lorsque je commence à pousser. À 19h52, soit 6 minutes plus tard, ma fille est sur moi. Je suis tellement émue. C’est allé si vite, c’est incroyable, l’équipe n’en revient pas !

Petite anecdote : la sage-femme qui m’a accouché est la même qui m’avait accouché pour Bubulle l’année dernière ♡

Voici le récit de mon second accouchement. C’était vraiment une expérience magique. Je n’en revient toujours pas. Tout est allé si vite ! Du travail à la maison à l’accouchement en lui-même. C’était incroyable ♡♡♡

Je vous retrouve dès maintenant sur mon
compte maternité Instagram @ lescapricesdiris !

♡♡♡

(Visited 2 078 times, 67 visits today)

Partagez cet article