Affichage de 183 Résultat(s)
idees cadeaux bebe
Life Style

Prendre le temps d’écrire

carte-voeux-personnalisee-d

Hello les filles ! Je suis ravie de vous retrouver ce matin avec un nouvel article. Je vous avais promis que je serai plus régulière dans mes publications par-ici, alors je m’y tiens ^^ Parce que vous savez, depuis que je suis devenue maman, j’essaie de m’organiser au mieux dans mon travail, à la maison, tout en étant présente ici sur le blog et sur mon compte Intagram. Ce n’est pas de tout repos, et c’est un rythme à prendre. Tout se met gentiment en place depuis un mois, maintenant que nous avons enfin réussi à trouver un moyen de garde pour notre Bubulle. Il faut dire que les 8 premiers mois de vie de ma fille, je les ai exclusivement passés à prendre soin d’elle. Alors oui, j’ai accumulé un certain retard dans pas mal de domaines et sur de nombreux sujets. Mais ça y est, Blanche est à la MAM 2 jours par semaine, ce qui me permet de reprendre petit à petit les choses en main.

Il n’y a pas que dans mon travail que j’ai du retard. Dans mes sujets perso, je ne vous raconte pas, et notamment tout ce qui touche aux photos, souvenirs de ma baby girl. J’accumule des tonnes de photos sur mon téléphone, et je n’ai pas (bon d’accord, je ne prends pas) le temps de les mettre sur mon ordinateur et de les imprimer. Mais je compte profiter des vacances là, pour m’en occuper. SÉRIEUSEMENT. J’aimerais aussi me poser et écrire mes cartes de vœux. Je pense les réaliser sur du beau papier et de jolies cartes, comme ceux et celles qu’on peut trouver sur le site Rosemood. C’est d’ailleurs là que j’avais fait faire mon faire-part de naissance original et j’en avais été ravie. Le petit plus de la boutique en ligne, c’est qu’on peut y commander des échantillons. On est sûrs de ne pas se tromper ^^

J’aime beaucoup la papeterie. Prendre le temps d’écrire, de coucher sur le papier nos sentiments, nos marques d’affection, nos pensées. Et le faire bien. J’ai à cœur de penser que recevoir un courrier papier fait toujours plaisir. On se dit que quelqu’un pense à nous, et le temps de quelques instants, on est heureux. Petite parenthèse déco, je suis d’ailleurs en train d’aménager un coin bureau dans notre chambre d’ami / débarras. Ça aussi, ça prend du temps, d’aménager notre nouveau chez nous. Surtout qu’on accumule tellement de choses, d’objets…

C’est surtout à mes grands-parents que je pense, et à mes parents. Ces générations pour qui les SMS, ça va 5 minutes. Mais au fond, même pour la notre, ce n’est pas formidable de ne recevoir que des lettres informatiques, des mails, qui finalement, sont très volatiles. Le courrier, ça se conserve, et on peut le lire, et le relire encore et encore. Je viens récemment de perdre mon papi, et c’est un véritable plaisir de pouvoir me plonger dans nos correspondances.

Et vous, vous prenez soin d’écrire à vos proches ?

Partagez cet article

astuces pour bien dormir
Life Style

Mes astuces pour bien dormir

joli chemise de nuit rose h&m blog les caprices d iris paris

Hello les filles, j’espère que vous allez bien ? Avec ce temps, on a envie de rester sous la couette et de profiter de longues grasses matinées. Ah oui, les réveils tardifs à profiter de mon lit, je crois que je ne sais plus ce que c’est. Il faut dire que mon temps de sommeil a pas mal diminué depuis que je suis maman. Bien que, du côté du sommeil, notre baby girl n’a pas poser trop de problèmes. Il faut dire mon bébé a rapidement fait ses nuits. Mais retrouver un sommeil réparateur n’a pas été si facile, surtout à cause de mon mal de dos. En effet durant les derniers mois de ma grossesse, j’ai pas mal souffert de douleurs, et ces dernières se sont poursuivies post accouchement.

Etape 1 : une bonne literie

Alors, avec Jules (qui souffrait aussi de troubles du sommeil et de mal de dos), nous avons donc entreprit d’effectuer quelques petits changements côté dodo, notamment de changer notre literie. Pas facile de trouver le matelas idéal ! Tout dépend des personnes, certaines vont préférer un support ferme, à mémoire de forme… L’important, c’est d’essayer, de tester. Il en est de même pour les oreillers. Et en ce qui me concerne, depuis que j’ai découvert le coussin d’allaitement, couramment appelé « boudin » de grossesse, je ne m’en passe plus.

Etape 2 : le rituel du soir

Mais ce n’est pas tout. Si une bonne literie est essentielle pour bien dormir, il est nécessaire de mettre en place un rituel, et de s’y tenir. Et oui, comme pour les enfants ! Cela peut être une tisane et un livre, une musique douce, un bain, etc… À vous de trouver le vôtre. Pour ma part, c’est une douche, ma routine visage du soir, et au lit.

Etape 3 : les meilleures heures de sommeil sont avant minuit

Depuis quelques semaines, je me couche beaucoup plus tôt qu’avant. À 21h30 maximum, parfois même plus tôt en fonction de notre fille (sauf exception, évidement parfois avec Jules, on se regarde une série sur Netflix), je suis au lit. En tout cas, la semaine, je m’y tiens absolument. Cela n’a pas été simple d’habituer mon corps à ce nouveau rythme, mais j’y suis arrivée. Et mes nuits ont changées. Et de ce fait, mes journées aussi. Je suis beaucoup moins fatiguée. Mon sommeil est réparateur, car les meilleures heures sont celles avant minuit, c’est bien connu. Ce n’est que du positif.

Etape 4: manger tôt

En lien avec le point précédent, je mange toujours au moins 2 heures environ avant le couché. Histoire de ne pas m’endormir sur la digestion ! de plus, cela me permet de pouvoir profiter pleinement du reste de ma soirée une fois la baby girl au dodo de la nuit, à chiller dans un bon bain chaud, avec un roman passionnant ou tout simplement devant la dernière saison La Casa de papel, Elite, Murder, au choix ^^

Etape 5 : pas d’écrans

Ce n’est pas un mythe. La lumière vive et bleue des écrans (ordinateur, smartphone, TV…) envoie le message à votre cerveau qu’il est en période d’éveil. Il se met donc en mode jour et non en mode nuit. J’ai installée l’option lumière jaune sur mon téléphone à partir de 21h. Et je le mets systématiquement en mode avion à cette heure-ci jusqu’au lendemain matin.

Etape 6 : écouter les signes

Votre corps et votre cerveau vous envoient des signes. Ne luttez pas. C’est comme avec les enfants, les bébés. Ils se frottent les yeux, l’oreille, baillent… C’est le moment de les coucher. Alors faites-en autant pour vous. Et ne laissez pas filer votre train !

Quoiqu’il en soit, vous l’aurez compris, l’important est d’investir dans une literie dans laquelle vous vous sentez bien, puis d’instaurer un rituel. Quelles sont vos astuces pour un sommeil au top ?






Partagez cet article

les avantages et inconvenients du statut auto entrepreneur
Life Style MUM LIFE

Le statut auto-entrepreneur : avantages et inconvénients

devenir auto entrepreneur

« Que vas-tu faire de ta vie Iris ? » Voici une question que j’ai dû entendre des milliers de fois étant plus jeune. Et à chaque fois, je changeais de réponse, avec une nouvelle idée. Mais ce qui restait constant, c’était l’envie d’entreprendre. Je voulais faire quelque chose par moi-même. De plus, je n’ai jamais apprécié qu’on me donne des ordres, je me voyais donc évoluer dans un univers assez libre. J’ai toujours été créative. Toute petite déjà, j’inventais des histoires, et je les apportais même au collège pour les lire durant le cours de français. J’aimais aussi la calligraphie, et ce qui se rapportait aux travaux manuels visuels (perles, collages, découpage, pliage…). Ce n’est donc pas une surprise pour mon entourage de me voir aujourd’hui à mon compte. Oui mais, devenir auto-entrepreneur est-ce vraiment la liberté ?

Je vous parlais dans cet article de mon parcours scolaire. Aujourd’hui, quelques années plus tard et avec du recul, je fais le point sur mes choix de vie professionnelle. Je suis free-lance, par souhait, et je ne regrette pas du tout ce statut. Si c’est un mode de vie qui peut à première vue faire rêver, il faut toutefois être réaliste et sûr de soi avant de se lancer dans cette aventure, et avoir pleine connaissance des aspects que représente ce statut professionnel.

Je possède donc une micro-entreprise, qui me permet de proposer mes services en tant que rédactrice-web, community manager, et créatrice de contenu. Cela me permet également de travailler avec ma casquette de blogueuse / instagrameuse. N’hésitez-pas à me contacter ici si vous souhaitez me proposer une mission ^^

devenir-freelance-

Les avantages et les inconvénients du statut auto-entrepreneur

Les inconvénients

Commençons par les côtés les moins attractifs. Être à son compte, c’est comme pour tout en fait. Cela a des bons côtés, et des moins bons. Si vous êtes libres d’organiser votre emploi du temps comme vous le souhaitez (vous levez très tôt le matin et être off une partie de l’après-midi, ou inversement), vous êtes totalement dépendants de votre travail et de vos clients. Pas de projets, pas de travail. pas de travail… pas de travail. Et autant le savoir tout de suite, on ne va pas vous fournir les contrats tout farcis dans le bec. Ça ne tombe pas du ciel. Non, c’est à vous de jouer le commercial et de vous vendre. Bref, d’être pro-actif. Alors oui, c’est facile de s’imaginer faire la grasse mâtinée tous les jours, et bosser 2h par-ci, par là, mais, à la fin du mois, ça sera moins rigolo. C’est pour ça que c’est un préjugé qui ne tient pas la route, bien qu’il reste très tenace encore aujourd’hui.

Contrairement à un emploi salarié où vous avez des congés payés et des congés maladie, en free-lance, si vous ne travaillez pas, vous ne gagnez pas d’argent. CQFD. Vous souhaitez faire une vraie coupure pour profiter d’une ou deux semaines de vacances ? Ok, mais vous prenez le risque de perdre vos clients… Depuis que je suis à mon compte, je n’ai JAMAIS pris de congés. Certes, je pars tout de même en vacances au bord de la mer, à la campagne, bref, je change d’air. Mais ce n’est jamais sans travail. Je bosse dans un décor différent, mais je travaille tout de même tous les jours, même si j’essaie de m’organiser en amont pour avoir une charge moindre.

Les avantages

En étant free-lance, je suis libre de mes horaires. Cela dépend des jours, mais je travaille généralement beaucoup tôt le matin jusqu’à midi. Je peux ensuite m’accorder du temps pour moi ,pour prendre l’air, effectuer des tâches ménagères, aller voir des copines, me faire épiler les sourcils… Pour ensuite reprendre le travail un peu plus tard dans la journée. Aujourd’hui, depuis que je suis maman, mon emploi du temps s’articule plutôt autour du rythme de ma petite fille, et cela me convient parfaitement. C’est très important pour moi de pouvoir être présente physiquement pour mon bébé.

Ce qui me tient le plus à cœur dans mon statut d’auto-entrepreneur, c’est la mobilité géographique. Je suis apte à travailler n’importe où. J’ai ainsi la possibilité de rendre visite à ma famille, de passer du temps avec mes parents. Je ne suis pas dépendante de la validation d’un congé par mon patron. Je peux partir quand je le décide, au dernier moment s’il le faut. C’est un point super important pour moi, je déteste les transports en commun. Le fait de devoir prendre le métro tous les matins et tous les soirs, uniquement pour me rendre au bureau, est quelque chose que je trouve vraiment agaçant. Je suis bien plus pro active chez moi. Je trouve que c’est une perte de temps (littéralement), d’énergie, et d’argent, puisque c’est un temps qui pourrait être mis à profit pour travailler, justement. Bien sûr, cette réflexion est valable pour un emploi qui, comme le mien (rédactrice web / cm / content creator), peut s’effectuer n’importe où.

Travailler en open space me dérange profondément. J’ai besoin de calme pour travailler efficacement et c’est impossible lorsqu’on entend les conversations téléphoniques, les papotages, la musique, etc… Je travaille principalement à la maison, au calme ou avec un fond sonore mais parce que je l’aurai décidé. Il m’arrive aussi parfois d’aller dans un lieu public comme un café, une bibliothèque, mais c’est toujours par choix. J’ai également de temps en temps des rendez-vous que je regroupe généralement sur une journée pour être plus efficace.

Je choisis les projets qui m’intéressent. L’avantage, c’est que je peux travailler sur des thématiques qui me tiennent à cœur et dans lesquelles je suis à l’aide. Je peux également varier les domaines et les tâches. En effet, je suis rédactrice web. J’écris. J’aime beaucoup cela. Mais je suis également créatrice de contenu. Je réalise des photos et vidéos pour les supports de communication de mes clients (fiches-produits, blogs). Je suis également community manager, ce qui va de pair ^^ Je me déplace lors d’évènements pour immortaliser en images les temps forts d’une entreprise, le lancement d’un produit, une soirée… Je suis passionnée par mon travail, et me donne à 100% sur chaque mission. D’ailleurs, si vous recherchez une personne pour vos projets, n’hésitez pas à me contacter ici ^^

body-post-patrum
Crédits photo © Gaëlle Photographe

Ma casquette de blogueuse / instagrameuse

En tant auto-entrepreneur, j’ai une micro-entreprise avec un numéro de Siret. Je suis donc en mesure de facturer chacune de mes prestations à mes clients. En tant que blogueuse et instagrameuse, je suis régulièrement sollicitée par des marques pour des collaborations et tests produits. La plupart du temps, il s’agit de partenariats gratuits. Je ne touche aucune rémunération, si ce n’est le produit en lui-même (ce qui est tout à fait normal, car je ne vois pas comment je pourrai tester et partager un avis sur quelque chose que je ne connais pas…). Cela me permet de rester objective, et de décider de vous en parler seulement si je l’ai apprécié.

Cependant, il arrive parfois qu’une marque offre une rémunération pécuniaire en plus du don du produit. Dans ces cas-là, je reçois généralement un brief avec les points sur lesquels l’enseigne souhaite insister. Et j’ai l’obligation de vous parler du produit. Je suis néanmoins toujours libre de donner mon véritable avis, à partir du moment où ce dernier est constructif. Sachez que je n’accepte absolument pas toutes les demandes et ne donne suite qu’à celles qui me semblent pertinentes et dans mon univers. Je ne vois pas l’intérêt de vous parler d’un produit que je n’utiliserai pas pour de vrai. Cela me semble logique, mais parfois, l’appât du gain peut ternir le bon sens… C’est comme l’achat de followers, de commentaires ou de likes, mais ça, c’est clairement un autre sujet !

compte instagram maman
Suivez-moi sur Instagram

Un choix réfléchi

Se mettre à son compte, ça ne se décide pas sur un coup de tête. Il faut pouvoir se lancer en toute connaissance de cause, et avoir un minimum de ressources ou de soutien financier derrière soi. Il faut être courageux, et bosseur, et savoir se montrer rigoureux et organisé (les factures, la compta, c’est à vous de tout gérer ^^). Une fois que vous êtes sûrs de vous, il ne vous reste plus qu’à sauter le pas. Aujourd’hui, il est très simple, et surtout très rapide de se créer un statu auto-entrepreneur. Tout se fait maintenant en ligne.

Pour conclure, je dirai que je ne regrette pas du tout mon choix . Je ne dis pas que je ne repenserai pas à un emploi salarié dans quelques années (j’ai travaillé en CDI à plusieurs reprises et ce fut de bonnes expériences à chaque fois), mais pour l’instant, ce n’est pas au programme. Alors oui, je gagne (beaucoup) moins qu’en étant en CDI, je n’ai pas la sécurité de l’emploi, mais je suis heureuse et c’est ainsi que je suis la plus épanouie. Et après tout, le but dans la vie, c’est le bonheur, non ?

Partagez cet article