Life Style

Tic, tac, mon horloge biologique s’est mise en route ?

horloge biologiqueJe vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un sujet très personnel: le désir d’être maman, les règles, la contraception. Si vous n’êtes pas intéressées, vus pouvez passer votre chemin. Sinon, je vais vous ouvrir mon cœur, me confier à vous sur le sujet. Mon discours sera peut-être confus, car j’écris avec mon cœur…

J’ai 27 ans et demi. Oui, le « et demi » est important, car j’approche de plus en plus des 28 ans. Il y a un an, à la même époque, je ne pensais pas à être mère. Bien sûr, avec Jules, parfois, on y faisait allusion, mais sans plus, et pas sérieusement. Depuis quelques mois, c’est une pensée qui m’occupe quotidiennement, presque constamment. J’en parle très souvent autour de moi, nous en discutons avec Jules, je me projette, chaque détail de ma vie se voit attribuer un lien avec la maternité, toutes les décisions que je prends sont liées à mon futur bébé, bref… Mon horloge biologique est-elle en route ?

Je suis à la fois impatiente, et effrayée. Décider de devenir maman, réaliser que je suis prête, c’est une chose. S’en est une autre de se lancer et de comprendre que c’est un engagement. Un engagement à vie. 

Je le veux. Maintenant. Mais je ne peux pas tout de suite. Nous avons des projets à concrétiser avant de nous lancer dans l’aventure. Projet immobilier notamment. Nous ne pouvons actuellement pas accueillir un bébé dans de bonnes conditions dans notre 40m2. A mon grand regret… 

Il faut également réfléchir à nos situations professionnelles. Avec Jules, nous travaillons tous les deux beaucoup. Au bureau de 8h à 19h. Nos parents habitent à ‘autre bout de la France. Comment allons-nous gérer au quotidien un bébé avec de tels horaires ? Allons nous mettre tout un salaire en garderie ? Et faire un bébé pour ne jamais le voir, ce n’est pas mon but… Il faut trouver uns solution. Enfin ça, c’est si le bébé en question arrive, comme nous le souhaitons, d’ici un an et demi. 

Nous avons de nombreux amis autour de nous qui eux, ont pris la décision de se lancer dans l’aventure de la maternité, et qui ne sont toujours pas parents. Aussi, j’ai cette crainte au fond de moi. D’accord, je veux être maman dans 1 an et demi. Mais ça, c’est si tout se passe bien. Mais, est-ce vraiment tout rose  ? Et si je n’arrivais pas à tomber enceinte de suite ? Si le temps que je laisse actuellement, serait cruellement regrettable dans un an et demi, si c’était du temps de perdu, à essayer ? Cette peur est omni-présente au fond de moi. Je la partage avec vous ici. 

J’en parlais avec mon amie Cindy, qui me disait que peut-être je ne devrais pas attendre, et essayer tout de suite (on ne devrait même pas dire essayer). Que si, par malheur, cela prend du temps, je regretterai d’avoir pour le coup « perdu » ce temps à attendre. 

Je prends la pilule depuis l’âge de 17 ans. Avant cela, je n’avais pas des règles régulières. Lorsque j’arrêterai la pilule, je retrouverai certainement ces cycles irréguliers, et cela sera donc compliqué de tomber enceinte… ? J’ai beaucoup de craintes, justifiées ou non. 

Êtes-vous maman ? Votre horloge biologique s’est-elle activée ? Quel est votre point de vue la dessus ?

Sources utiles: Effets secondaires de la pilule, Vitaemed.com / Topsanté
(Visited 442 times, 1 visits today)

Partagez cet article