Bons Plans Mode Shopping

The Kooples, plus que des couples ?

jean-noir-destroy-the-kooplesCelles qui me suivent sur Snapchat (@capricesdiris) savent que j’ai récemment craqué pour un pantalon The Kooples. Vous savez, cette marque branchée aux campagnes marketing très visuelles avec des photos de couples ? Et bien c’est mon tout premier achat dans cette maison, et j’en suis plus que ravie. je crois que me suis bien étendue sur le sujet hier soir sur snap ^^

Mais ce que je ne vous ai pas dit, c’est que The Kooples et moi, c’est une petite histoire assez rigolote (enfin, rigolote, plutôt anecdotique en fait), que j’avais envie de partager avec vous aujourd’hui.

À la fin de mes études, je me suis posée la question suivante : Et maintenant ? Oui, on s’est toutes posé à un moment ou à un autre cette question. Moi, tout juste diplômée en marketing et communication, j’hésitais entre deux branches : le retail, et le digital. Rien à voir… Du coup, j’ai postulé tout aussi bien à des postes de community manager (et c’est cette voie que j’ai choisi par la suite), qu’à des poste d’adjointe / responsable de boutiques. Et l’une de ces boutiques était justement The Kooples. C’est à ce moment là que j’ai découvert la marque et son univers pour la première fois. j’ai adoré. Lorsque je suis entrée dans le magasin, l’ambiance intimiste, le décors, le calme, et les pièces proposées.

Et puis j’ai choisi de m’orienter vers une carrière dans le digital, et je n’ai plus tellement côtoyé la marque… Jusqu’à mardi, où j’attendais Jules pour aller au restaurant, place du marché Saint Honoré à Paris. Une boutique The Kooples fait l’angle de cette place, et je me suis laissée tenter. Je savais précisément ce que je cherchais : un jean noir, destoy, mais pas trop. Et surtout, du confort. J’en ai assez d’acheter des jeans, qui rétrécissent au lavage (non c’est pas moi qui prend du poids, ce sont eux qui rétrécissent ^^), ou au contraire, qui se détendent après une journée, des coupes mal faites qui me coupe la taille, bref. Tout ça, je n’en veux plus.

La demoiselle me montre justement un très joli pantalon, que j’essaie. Déjà, c’est une taille 27, c’est-à-dire, une taille entre le 36 et le 38, qu’on ne trouve pas dans la plupart des enseignes de PAP classique. Et c’est la taille qu’il me faut. Ni plus, ni mois. Je suis à l’aise, en fait, j’ai l’impression d’être en pyjama tellement le jean est confortable. Une petite retouche niveau longueur s’impose tout de même, mais je suis séduite. Le prix, 170 euros, me fait réfléchir quelques minutes, mais la raison l’emporte. Au final, ce jean super bien coupé, confortable, de qualité, sera vite rentabilisé, comparé à ceux que j’ai acheté une trentaine d’euros et que je ne porte plus…

Du coup, je suis retournée voir sur le site, et j’ai aussi repéré une très jolie robe (je vous l’ai montré sur Snap hier), mais j’attendrai un peu, vu le prix. En tout cas, je vous recommande cette marque si vous souhaitez investir dans des pièces de qualité. N’ayant testé que le pantalon je parle donc pour la gamme des jeans. Je pense que c’est mieux d’avoir peu de pantalons, mais dans lesquels on se sent bien, et qui vont durer longtemps, que de changer souvent avec des pièces moins chers mais de moins bonne qualité, et qui au final nous reviendront plus cher !

Au final, The Kooples, en couple avec notre amoureux ou notre amoureuse, mais pas seulement; c’est aussi une histoire d’amitié, une complicité entre sœurs, etc… Mais surtout, une histoire de fringues, qui durent dans le temps, et qu’on peut se transmettre les unes aux autres ^^

jean-destroy-the-kooples

bougies-beiges-deco

jean-noir-slim-the-kooples

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

(Visited 298 times, 1 visits today)

Partagez cet article