Affichage de 7 Résultat(s)
prendre soin de la peau de bebe
Maternité TOILETTE DE BÉBÉ

Comment prendre soin de la peau fragile de bébé ?

soin bebe uriage

Lorsqu’on devient parents pour la première fois, on veut être parfaits. Faire au mieux, évidement. Alors on a tendance à trop prévoir. C’est valable en terme d’équipement de puériculture, de vêtements, mais aussi au niveau de la toilette de bébé. On se rend vite compte pourtant que l’essentiel se retrouve dans quelques produits :

  • sérum physiologique
  • eau minérale ou micellaire pour le change
  • liniment
  • un lait hydratant ou une huile
  • une crème en cas d’irritations ou de sècheresse
  • un gel douche ou savon doux

Une routine toilette simple

Je commence toujours par nettoyer le visage de ma fille avec du sérum physiologique ou de l’eau micellaire, puis, en fonction des jours, s’il fait froid ou non, si nous sortons, je lui applique une crème hydratante. Dans le bain, je lui lave les cheveux et le corps avec le même savon doux. Il n’est pas systématique que je lui mette un lait hydratant après le bain, mais je le fais au moins une fois par semaine.

Notre baby girl n’a jamais eut les fesses rouges. J’insiste sur le JAMAIS. Il faut dire que nous ne la laissons jamais dans sa couche sale bien longtemps, et que nous changeons le popo immédiatement. Je pense aussi que cela est dû à la qualité des couches Lillydoo que nous utilisons depuis sa naissance. Dans le cas où j’aperçois une petite rougeur sur ses parties intimes, j’applique tout de suite de la Bépanthen.

En cas de sècheresse extrême de la peau, j’applique le soin croutes de lait d’Uriage. Bubulle a notamment eut des sortes de crevasses entre les doigts de pieds et ça a été très efficace. En ce moment d’ailleurs nous testons la gamme de soins Uriage, et en sommes très satisfaits.

toilette uriage

Pas de bain quotidien

Selon votre lieu de résidence, l’eau peut être plus ou moins chargée en javel. C’est le cas chez nous. C’est pour cela que les bains à répétitions peuvent contribuer à fragiliser la peau sensible de bébé. De plus, un bébé n’est pas sale, et n’a pas besoin d’être savonné tous les jours. Au début chez les nourrissons, le bain peut aider à l’endormissement, mais il n’est pas forcément nécessaire d’ajouter du savon. Ici, notre Bubulle a un bain 2 ou 3 fois par semaine maximum, en fonction de ses activités. Rien n’est figé. Elle a cependant une petite toilette de chat quotidienne : visage, cou, mains.

Le choix de la lessive

Ça, c’est un point que ma maman met un point d’honneur à me rappeler. C’est d’ailleurs valable aussi pour nous, adultes. Pour bébé, essayez de la prendre le plus naturelle possible et sans parfum, du moins, les premières semaines de vie.

Voici donc pour mes quelques conseils pour prendre soin de la peau fragile de bébé. Bien entendu, cela provient de ma propre expérience et de mon mode de vie. Si vous avez d’autres astuces, n’hésitez pas à les lister en commentaire afin d’enrichir cet article ^^

Partagez cet article

couches lillydoo
Maternité TOILETTE DE BÉBÉ

Quelles couches choisir pour bébé ?

couches lillydoo

Aujourd’hui, on parle d’un sujet de la plus haute importance : quelles couches choisir pour bébé ? Depuis 3 mois environ, nous avons opté pour un abonnement mensuel flexible avec Lillydoo, et en sommes ravis. Depuis la naissance de notre fille en mars dernier, nous avons testé plusieurs marques de couches. Dans un premier temps, nous avons utilisé des couches de supermarchés dont nous étions satisfaits mais nous nous sommes rendus compte que cela devenait rapidement cher.

En effet, notre Bubulle était, à ses débuts, une grande consommatrice de couches ^^ Bon je l’avoue, j’ai tendance à la changer assez souvent (environ 8 fois par jour) car je préfère la savoir à l’aise, je me mets à sa place. Je la change systématiquement avant ses biberons et après ses siestes :

– le matin au réveil vers 9h (et donc avant son biberon)
– avant sa sieste du matin vers 10h30
– après sa sieste et avant son repas de midi
– avant sa sieste du début d’après-midi vers 14h
– après sa sieste et avant son biberon de 16h
– avant sa sieste de fin de journée vers 18h
– après sa sieste et avant son biberon du soir vers 19h
– avant le coucher vers 20h30
– nous ne la changeons jamais la nuit, elle n’en a pas besoin.
+ les « accidents » en cours de biberon, ce qui nous mène facilement à 10 couches / jour finalement.

avis-sur-les-couches-lillydoo
abonnement mensuel couches

[highlight background= » » color= » »]L’abonnement Lillydoo[/highlight]

J’ai donc pensé aux abonnements mensuels, et mon choix s’est tourné vers Lillydoo qui permet d’économiser 25% à chaque fois. Une marque que je connaissais un peu car ma copine Charlène m’avait donné quelques couches taille 1 qui lui restait suite à la naissance de son fils. Avant de me lancer et de m’engager pour de bon, j’ai opté pour la « commande test ». Le site propose ainsi de tester une dizaine de couches avant de poursuivre vers un abonnement complet. Nous avons validé ce test, et j’ai donc pris un abonnement.

Un abonnement flexible

La marque offre la possibilité de choisir la taille des couches bien sûr, mais aussi leurs motifs (ça c’est le petit plus sympa ^^) et l’intervalle de livraison. Au départ, j’ai choisi une livraison toutes les 4 semaines, puis j’ai ajusté, avec une livraison toutes les 6 semaines. C’est ça qui est appréciable aussi, c’est qu’on peut facilement remanier son abonnement, quand on le souhaite (jusqu’à 6 jours avant la prochaine livraison) en fonction de l’évolution de bébé. Et puis, si vous avez des couches en trop, vous pouvez renvoyer gratuitement les paquets non ouverts.

abonnement mensuel couches lillydoo

Des couches saines et confortables

Bien évidement, est entré dans mon choix le critère de qualité, de confort pour bébé et d’absence de substances nocives. La marque est d’ailleurs totalement transparente sur les composants de ses produits, et met à votre disposition le résultat des analyses et notamment du test Eurofins : 0% glyphosate, 0% AMPA, 0% HAP, 0% phtalate, 0% parfum. D’ailleurs, je trouve que le concept d’ajouter du parfum à des couches est complètement stupide. Au-delà de l’aspect dangereux pour la peau de bébé, l’urine et le caca, ça sent pas la rose, c’est comme ça, c’est naturel, et justement, ça permet de savoir quand changer votre bébé aussi. Il faut arrêter de vouloir à tout prix masquer ce qui est NATUREL.

Je n’ai jamais eu de soucis de couches qui débordent, de fuites, ou de couches trop mouillées. Comme je vous le décris plus haut, nous ne changeons pas notre fille la nuit. Depuis ses 2 mois, notre bébé fait ses nuits, et nous n’avons donc pas de raison d’aller la réveiller pendant son sommeil. Et nous n’avons jamais eu d’accident. Le matin au réveil, après plus de 12h sans changer sa couche, bien évidemment cette dernière est « lourde » mais elle est tellement absorbante qu’elle n’est que très légèrement humide, et encore. Notre Bubulle est bien au sec et n’est pas du tout dérangée pendant la nuit. Ni pendant ses siestes d’ailleurs.

Le prix de l’abonnement ? 54€ par mois. On s’y retrouve donc largement puisque je reçois entre 5 et 7 paquets en fonction de la taille de couches commandées !

Un code promo rien que pour vous

Pour conclure, nous sommes très satisfaits de notre abonnement, et je vous le recommande à 100%. D’ailleurs, la marque m’a contacté récemment pour me proposer un code promo rien que pour vous ! Ce dernier vous offre 4 paquets de linguettes format voyage pour votre première box ! Il vous suffit d’entrer le code promo Iris99 lors de la validation de votre panier.

Je vous laisse avec quelques photos des différentes couches, avec 3 nouveaux motifs en édition limitée. Mention 20/20 à Bubulle qui est adorable face à l’objectif, et d’une patience… Quel cœur cette choupette !

3 nouveaux motifs lillydoo
quelles-couches-choisir
blog maternite

↓ VOUS AVEZ PINTEREST ? ↓

abonnement lillydoo


Partagez cet article

bebe et canicule
Maternité TOILETTE DE BÉBÉ

5 astuces pour protéger bébé de la canicule

astuces-anti-canicule-pour-bebe

La canicule s’installe sur la France. Elle va et vient au gré de ses envies. Ce n’est pas évident de s’y préparer, et nos bébés, on le sait, supportent en général mal la chaleur. Si c’est compliqué et fatigant pour nous les adultes, ça l’est encore plus pour nos bouts de choux. Alors on essaie de les apaiser du mieux possible. Vous avez été nombreuses sur Instagram à me demander conseil pour faire dormir vos enfants par cette chaleur ? Je vais donc partager aujourd’hui avec vous mes 5 astuces pour protéger bébé de la canicule.

Il n’y a clairement plus de saisons. Je me souviens qu’étant petite, c’était pourtant très simple : le printemps était doux, l’été il faisait soleil et chaud, l’automne laissait place aux premières intempéries, et l’hiver il faisait froid. Aujourd’hui en 2019, et depuis quelques années déjà, c’est autre chose. En juin, on peut passer d’une journée à 16 degrés à un pic de 38 degrés, et ce, dès le lendemain. Cherchez l’erreur… Et parfois même, en l’espace de 24h, nous pouvons faire face à des écarts de température, avec de la pluie, puis un énorme soleil. Je ne sais pas vous, mais moi, je m’y perds, surtout pour savoir comment m’habiller sans avoir un coup trop chaud, un coup trop froid…

1) Pour commencer, laissez bébé en couche de jour comme de nuit. Régulièrement dans journée, je n’hésite pas non plus à laisser ma baby girl les fesses à l’air lorsqu’elle est sur son tapis d’éveil. Et pour éviter les accidents, je mets tout simplement un matelas à langer de voyage que je glisse sous une serviette sur son tapis.

2) Donnez-lui régulièrement à boire (pour un bébé au biberon en tout cas), et ne le forcez pas à manger. C’est exactement comme pour nous les adultes, lorsqu’il fait très chaud, nous avons moins faim. Pour reconnaître si bébé a un coup de chaud, c’est très simple, il a généralement les joues rouges. Et il se peut qu’il tire la langue s’il a soif.

3) Vous pouvez passer régulièrement un lange ou un gant humide sur le visage et le corps de votre bébé. N’hésitez pas également à lui donner un bain d’eau froide / tiède pour le rafraîchir.

4) Gardez sa chambre ou le lieu où il dort et fait ses siestes au frais. Pour cela, plusieurs astuces (valables aussi pour les autres pièces de la maison) : aérez tôt le matin à la fraîche, passez la serpillère, puis refermez la fenêtre et baissez les volets.

5) Évitez de sortir et d’emprunter les transports en commun. Si vous y êtes obligés, pensez bien à emporter de l’eau et des lingettes pour pouvoir hydrater votre nourrisson. De manière générale, ne faites pas faire d’activité physique à bébé, et laissez-le plutôt au calme dans son transat ou sur son tapis.

BONUS : si vous avez une lessive à étendre, vous pouvez la laisser dans la maison pour donner une sensation de fraîcheur.

↓ VOUS AVEZ PINTEREST ? ↓

astuces-anti-canicule-pour-bebe
instagram maternite
Suivez moi sur Instagram


Partagez cet article

comment endormir bebe dans son lit
EQUIPEMENTS BÉBÉ Maternité TOILETTE DE BÉBÉ

Les siestes, les nuits : comment coucher bébé ?

comment-faire-faire-ses-siestes-a-mon-bebe

S’il y a un sujet qui revient fréquemment et que vous êtes nombreuses à me demander sur Instagram, depuis mes premières semaines de maman, c’est bien celui-ci. Comment coucher bébé ? Comment lui faire faire ses siestes ? Comment l’apaiser avant ces temps dodo ? Nous avons de la chance (je touche du bois), notre Bubulle a fait ses nuits quelques jours avant ses 2 mois. Et par faire ses nuits, j’entends : dernier biberon vers 20h, couchée à 21h, et réveil vers 7h du matin avec un biberon vers 7h30/8h. Mais elle a très rapidement tenu longtemps la nuit entre ses biberons. Dès son premier mois, après avoir fait « sauter » le biberon de minuit/1h du matin, elle prenait un dernier biberon vers 21h pour n’en réclamer un autre qu’à 3-4h. Ce qui la faisait tout de même tenir 7h.

Tout s’est joué lorsqu’on a augmenté les quantités de biberon. En passant de 120 à 150, puis, progressivement, en lui proposant un biberon plus conséquent le soir (180). C’était un vendredi soir. Je lui ai donné le biberon vers 19h30. C’était le vendredi. Nous l’avons couché ensuite vers 20h30. Elle a pas mal râlé mais s’est calmé au bout de quelques minutes. Et elle n’a réclamé un biberon qu’à 5h40 du matin ! Le lendemain, même chose, mais en réclamant à 6h17 (précisément, car je regardais mon réveil depuis 5h du matin en mode « mais elle dort encore c’est sérieux là ? Tout va bien ?? »), et le jour d’après, on est passé à 7h10. Et depuis, elle se réveille toujours vers là, pour manger vers 7h30-8h. N’hésitez pas à consulter mon article sur les quantités et fréquences de biberon ^^

Mais la grande question qu’on peut se poser lorsqu’on est jeune parent, que notre enfant fasse ses nuits ou pas encore, c’est comment faire faire ses siestes à bébé ? Et comment le coucher le soir ?

Notre baby girl à désormais 2 mois et demi, et nous avons trouvé notre rythme et mode de fonctionnement. Il y a deux écoles concernant les siestes, et nous les avons toutes les deux testées : les siestes dans le bruit ambiant ou les siestes au calme dans la chambre. Je pense que chaque enfant va réagir différemment, et que c’est à vous, parents, de vous adapter à votre bébé. En effet, ce qui marche sur l’un ne marche pas forcément sur l’autre. Je vais donc partager avec vous dans cet article, la méthode que nous utilisons, et qui fonctionne avec notre fille.

comment-endormir-mon-bebe-dans-son-lit

[highlight background= » » color= » »]La sieste[/highlight]

Dans un premier temps, et jusqu’à ses 1 mois et demi environ, nous avons souhaité que notre fille fasse la différence entre le jour et la nuit, en la gardant avec nous dans le salon toute la journée, et en lui faisant faire ses siestes avec nous, dans le « bruit » et la lumière. Puis, ma sage-femme m’a recommandé (et ma maman) de lui faire faire plutôt ses siestes dans son lit dans le noir. J’étais réticente au départ parce que je tenais à ce qu’elle associe sa chambre et son lit au « dodo de la nuit ». Donc dans un premier temps, nous lui avons donc fait faire ses siestes avec nous.

Puis, depuis ses 2 mois, elle fait ses nuits, et nous avons donc décidé de lui faire faire ses siestes également dans son lit, dans sa chambre. Par contre, à la différence de la nuit, nous laissons les volets ouverts. Les siestes n’ont pas été évidentes tout de suite. Lorsqu’elle était avec moi dans le salon, évidemment, elle s’endormait et ensuite je ne la bougeais pas. Donc pas de risque de la réveiller.

Seulement, maintenant qu’elle fait ses siestes dans sa chambre, c’est une autre histoire. Du moins, au début. En effet, soit elle s’endort après son biberon, donc sur moi… et je vais la coucher dans son lit ensuite, sans la réveiller, et là, tout se passe bien. Soit, elle ne s’endort pas, mais elle baille, auquel cas je devine qu’elle a sommeil et vais donc la coucher alors qu’elle n’est pas endormie (même scénario si elle se réveille lorsque je me lève pour aller la coucher). Et là, elle n’aime pas, mais alors, pas du tout. Elle se met à râler, à chercher son pouce, à s’agacer. Au départ, je faisais l’erreur de la reprendre avec moi. Mais j’ai compris au fur et à mesure des jours qu’elle avait besoin de se « décharger » ainsi, et généralement, elle s’endort toute seule après 5-10 minutes. Bien évidemment, si elle hurle ou continue de pleurer passé ce délais, je vais la voir, la prends dans mes bras pour la rassurer et qu’elle comprenne que je suis là. Puis je la repose, et là, elle se calme et s’endort immédiatement.

Il suffit de reconnaître les signes. Ma poupette est d’humeur très joueuse, et souriante. Dès qu’elle ne l’est plus, et qu’elle ne prête plus trop attention à ce qui l’entoure, c’est qu’elle est fatiguée. Elle a aussi une mimique très reconnaissable, dès qu’elle a besoin d’être seule, au calme : elle va chercher à sucer ses pouces. C’est le signal ! Hop je la couche. Qu’elle s’endorme de suite ou pas, elle est paisible. Elle en a besoin.

Elle fait ses siestes habillée, et je ne la mets pas dans sa gigoteuse.

Elle fait généralement 3 siestes par jour : une le matin, de 10h30 à 12h (à peu près ^^), une autre de 14h30 à 16h/16h30 et une en fin de journée.

rituel-pour-endormir-bebe

[highlight background= » » color= » »]Le rituel du « dodo de la nuit »[/highlight]

Depuis quelques semaines, notre Bubulle fait ses nuits, et a donc bien intégré la différence entre le jour et la nuit. Elle sait que lorsqu’elle est dans son lit dans le noir et que tout est calme autour d’elle, c’est le dodo de la nuit. J’ai néanmoins un rituel du soir que j’ai instauré depuis le début avec elle. Que ce soit jour de bain ou non (nous le donnons tous les 2-3 jours), nous donnons le dernier biberon dans le salon, vers 19h30-20h, après l’avoir changé et mise en pyjama. Ensuite, nous la gardons un peu avec nous, à cause de son reflux. Généralement elle s’endort mais se réveille toujours lorsqu’on se lève pour aller la coucher.

Nous nous rendons (soit Jules, soit moi) dans sa chambre, alors seulement éclairée d’une veilleuse, pour la changer afin qu’elle puisse commencer son dodo le plus confortablement possible et au sec. Puis, je la mets dans sa gigoteuse, et la prends dans mes bras pour un gros câlin durant lequel je lui explique que c’est l’heure du dodo de la nuit. Je lui caresse le crâne tout en lui répétant que le dodo de la nuit, c’est le dodo jusqu’au matin, et que papa et maman aussi vont faire le dodo de la nuit. Je lui dis que je l’aime très fort, et je la pose dans son lit. Je lui souhaite alors une bonne nuit, tout en lui caressant doucement le crâne, et je quitte la chambre. À ce stade, deux scénarios : soit elle s’est endormie, soit elle ne l’est pas, et a besoin de succion. Dans ce cas, je l’aide à trouver son pouce avant de la laisser seule. Et elle s’endort généralement dans les minutes qui suivent. À partir du moment où elle est couchée, Jules et moi prenons grand soin de ne plus faire de bruit. De toute façon, généralement, je ne tarde pas, moi non plus, à me plonger dans les bras de Morphée une fois ma baby girl couchée ^^

rituel-du-coucher-bebe

[highlight background= » » color= » »]Le choix du matelas[/highlight]

Un point important et qui revient souvent dans vos questions Instagram, c’est le matelas bébé. C’est un élément dont le choix est crucial, et nous souhaitions vraiment quelque chose de qualité pour ses nuits. C’est comme pour nous, adultes, le support est primordial. Pour les bébés, les spécialistes recommandent un maintien très ferme. C’est le cas du matelas initial Oniros, que je valide à 100%. Nous l’avons choisis en taille 60×120, ce qui correspond à un lit classique comme celui que nous avons, à barreau, mais également aux standards des lits parapluie (comme sur les photos d’illustration de cet article).

Ils ‘agit d’un matelas dernière génération qui permet une régulation de la chaleur du corps optimale. Ce qui n’est pas superflus, lorsqu’on sait que les bébés ne régulent pas encore leur température. La marque utilise des nouvelles technologies et de fabrication française. On peut notamment voir (je vous ai fait une photos du matelas nu) la structure composée de « plots ressorts ». C’est ce qui va permettre la ventilation au sein même du matelas, évacuant ainsi parfaitement l’humidité pour une hygiène irréprochable.

Notre Bubulle l’a totalement adopté, depuis quelques semaines. J’attendais de l’avoir testé depuis au moins un mois afin de vous faire un retour le plus objectif possible. Je sais en effet que c’est un achat important, et qu’on ne plaisante pas avec le confort de nos bouts de chou ^^ Vous pouvez donc y aller les yeux fermés, c’est validé !

matelas-premium-bebe

Depuis sa naissance et jusqu’à ce qu’elle fasse ses siestes dans sa chambre, nous la mettions dans son cocoonababy. Très pratique, il épouse parfaitement les formes de son corps, et elle s’endort très rapidement dedans. Il nous arrive encore de l’y « déposer » lorsqu’elle s’endort ou qu’elle a besoin de se calmer en journée et qu’elle n’a pas envie d’être dans son transat.

Allez, bonne nuit à toutes et à vos baby ♥♥♥

Partagez cet article

quelle quantite de biberon donner
Maternité TOILETTE DE BÉBÉ

A quelle fréquence donner le biberon ?

frequence-biberon-nourrisson

Ça y est, bébé est arrivé. Maintenant, il faut s’en occuper, l’aimer, mais aussi et surtout, le nourrir. Si vous avez choisi de ne pas allaiter votre bébé, ce qui est tout a fait dans votre droit, et un choix personnel pour lequel vous n’avez pas à vous justifier, vous allez devoir lui donner le biberon. Mais comment ça marche ? C’est une question qu’on est en droit de se poser lorsqu’on devient parents. Si on fait le choix de ne pas allaiter, comment sait-on quand faut-il et à quelle fréquence donner le biberon à son bébé ? Et je ne vous cache pas qu’il m’est arrivé de taper plusieurs fois cette interrogation dans le moteur de recherche de mon ordinateur. Aussi, je me suis dit que ça pourrait en aider certaines, si je partageais avec vous mon expérience de jeune maman sur ce sujet.

Pour ma part je pars du principe qu’un bébé en bonne santé connaît ses besoins et nous signale lorsqu’il a faim. Il ne sert à rien de vouloir bousculer et chambouler le rythme naturel de son nourrisson dans l’espoir qu’il fasse ses nuits plus rapidement. Bien sûr, vous pouvez tout à fait, et si votre pédiatre ou médecin vous donne le feu vert, essayer d’espacer petit à petit les biberons, notamment si votre enfant prendre de grandes doses comme c’est le cas avec notre Bubulle. Mais vous allez voir que, en ce qui nous concerne, tout s’est fait naturellement.

A la maternité, et les premiers jours qui suivent le retour à la maison après votre accouchement, votre bébé mangera généralement toutes les 2 heures, et il vous sera assez facile pour le coup de savoir quand lui donner à manger. De plus, le personnel médical y veillera, n’ayez crainte… Mais une fois chez vous, vous serez seuls, et ça sera à vous de repérer et comprendre les besoins de votre bébé.

compte instagram maman
Suivez-moi sur Instagram

[highlight background= » » color= » »]A quelle fréquence donner le biberon ?[/highlight]

Votre bébé, s’il est en bonne santé, vous fera signe lorsque son estomac le tiraillera, ne soyez pas inquiets pour cela. Je repère ainsi facilement lorsque ma baby girl a besoin de manger. Elle va notamment tout de suite tourner la tête et chercher la succion. Généralement, c’est un reflex commun aux nourrissons. Et si elle est en pleine sieste, la faim la tirera généralement de son sommeil et il m’est désormais facile de reconnaître les pleurs de mon bébé. Inutile de la réveiller ! De plus, et c’est commun à la plupart des bébés, elle aura tendance à tourner la tête et effectuer une mimique de succion.

Nous avons très vite adopté un rythme régulier et notre fille a espacé elle-même ses biberons. Les 2 premières semaines, elle mangeait environ toutes les 2 heures, puis, à 3 semaines lorsque nous avons un peu augmenté les quantités, elle prenait 6 biberons sur 24h, avec un biberon toutes les 3h30-4h, ce qui donnait, en moyenne, à plus ou moins une demie- heure près : 8h / 12h / 16h / 20h / 00h / 04h.

Puis, vers 4 semaines, elle a elle-même supprimé un biberon, celui de minuit. Elle est donc passé à 5 biberons par 24h, en espaçant ses biberons de 4h-4h30 avec un rythme comme suit : 9h / 13h / 17h30 / 21h30 / 03h.

Aujourd’hui, à presque 2 mois (dans une semaine), elle tient en moyenne 4h entre chaque biberons en journée, et peut même aller jusqu’à 5h si elle est en pleine sieste. La nuit, elle a toujours tenue plus longtemps, jusqu’à 6-7h sans manger. Et ces derniers jours, elle ne réclame plus entre son dernier biberon vers 19h30-20h et un biberon le matin vers 5h30-6h !!! Ainsi, son rythme a légèrement changé, avec, notamment, les biberons de la nuit qui se décalent : 10h30 / 15h / 19h30 / 05h30. Cela dépend des jours, parfois elle est à 4 biberons, d’autres 5. Tout va dépendre de l’heure de son premier biberon de la journée.

Nous n’avons jamais forcé les choses. Nous avons toujours tenu compte de son rythme. C’est elle qui a toute seule supprimé un biberon en passant ainsi de 6 biberons à 5 biberons par jour, puis, plus récemment, à 4. Et en ce qui concerne l’espacement des biberons, c’est la même chose. Un jour, elle a tenu très longtemps sans réclamer, sans avoir faim, ce qui a naturellement décalé les horaires de ses repas. Elle se règle toute seule. Et je pense que c’est important de respecter son rythme naturel.


[highlight background= » » color= » »]Quelle quantité de lait donner ?[/highlight]

Notre baby girl a rapidement réclamé des quantités plus importantes, tout en restant dans la moyenne. À 3 semaines, elle prenait des biberons de 80ml à 120ml, cela dépendait des jours et des moments de la journée. Puis, à 4 semaines, elle terminait quasiment tout ses biberons de 120 ml. Aujourd’hui, et depuis une semaine (donc depuis qu’elle à 5 semaines), elle prend des biberons entre 120 et 150 ml.

Pour savoir quand passer à la dose supérieure et proposer à votre bébé un biberon plus consistant, il suffit simplement de l’observer. Si cela fait plusieurs jours de suite qu’il termine systématiquement tout ses biberons, alors il est temps en effet de passer à la dose supérieure. Aujourd’hui, par exemple, notre baby girl ne termine pas encore toujours ses 150ml. Donc il n’est pas encore l’heure de lui proposer 180ml. Mais je pense que d’ici 2 semaines, ça sera le cas ^^

Pour conclure cet article, je dirais que le plus important c’est de respecter et suivre le rythme naturel de votre enfant. Chaque bébé est différent, et a des besoins qui lui sont propre. Notre petite fille par exemple, a rapidement pris des biberons de 120 ml, mais elle s’est elle-même adapté en les espaçant de plus de 4h. D’autres au contraire, vont réclamer plus souvent, mais prendront de plus petites quantités. Écoutez ses besoins et ne forcez pas les choses.

Si vous le souhaitez, je pourrais également vous préparer un article sur la méthode et les astuces que nous avons mises en place pour éviter les coliques, soulager ses remontées acides, et limiter voir supprimer les régurgitations.

coussin-allaitement

[highlight background= » » color= » »]Quelle position adopter pour donner le biberon ?[/highlight]

Notre petite fille soufrant de remontées acides, nous devons, pour son bien, la maintenant droite après chaque biberon, au moins durant 45 minutes. Également, afin de minimiser les régurgitations et de rendre le temps du repas le plus agréable possible pour elle, et faciliter les rots, nous essayons de lui donner le biberon en position assise / verticale. Pour cela, j’utilise mon coussin d’allaitement, de la marque Papa maman et moi. Celui que j’ai vient du site Berceau Magique et est juste indispensable, mon allié pour les repas de ma baby girl ! Cela lui permet d’être bien soutenue et confortablement installée. C’est aussi le cas pour nous, parents, afin de ne pas avoir mal au dos avec une position crispée. Ainsi, notre bras peut reposer sur le coussin, et encercle notre baby girl.

Partagez cet article

installation table a langer
EQUIPEMENTS BÉBÉ Maternité TOILETTE DE BÉBÉ

L’organisation de ma table à langer

table a langer diy

S’il y a bien un endroit où bébé passe du temps, c’est bien sur sa table à langer. Aussi, il est vraiment indispensable que cette dernière soit adaptée à vos besoins, ainsi qu’au sien, et qu’elle soit facile et confortable d’utilisation. Il n’y a pas de modèle type, car chaque maman, chaque papa, est différent, et aura des habitudes qui lui sont propres, mais on peut clairement s’inspirer d’un modèle type. En ce qui nous concerne, par exemple, nous avons changé de place plusieurs fois les produits afin de trouver l’installation qui nous convient le mieux. Je vous retrouve donc aujourd’hui pour partager avec vous l’organisation de ma table à langer.

Nous avons acheté une commode à 4 tiroirs, qui permet d’être un peu plus haute que les tables à langer standard (il s’agit du modèle MALM de chez Ikea). Ensuite, Jules a fabriqué puis est venu fixer un plateau assez large et profond, qui nous permettra de ne pas avoir à changer dans les prochains mois, lorsque notre baby girl sera un peu plus grande.

Nous avons acheté une commode à 4 tiroirs, qui permet d’être un peu plus haute que les tables à langer standard (il s’agit du modèle MALM de chez Ikea). Ensuite, Jules a fabriqué puis est venu fixer un plateau assez large et profond, qui nous permettra de ne pas avoir à changer dans les prochains mois, lorsque notre baby girl sera un peu plus grande.

installation-de-ma-table-a-langer
organisation table a langer

Sur la commode, nous avons disposé tous les produits que nous utilisons au quotidien, et plusieurs fois par jour bien sûr :

– pour le change : les couches, les cotopads, le liniment, l’eau minérale, la crème hydratante en cas de rougeurs. En général, nous privilégions le nettoyage à l’eau plutôt qu’avec des produits, mais de temps en temps, notamment en cas de grosse commission, le liniment est bien pratique ^^ J’ai rangé tout ça dans de jolis paniers en tissus de la créatrice Le Sac à Rire. Afin de les rendre rigides, j’ai placé dedans des casiers de rangements à tiroirs de chez IKEA.

– pour la toilette quotidienne : le sérum physiologique (pour le nez et les yeux), les cotons en vrac (pour les mouchettes), les lingettes stériles, ainsi qu’une crème hydratante pour le visage et le corps.

– les goûtes homéopathiques pour les coliques de notre Bubulle. Nous lui donnons 5 goutes tous les matins.

Je vérifie systématiquement chaque produit sur l’application Yuka.

Dans la commode, nous avons rangé toutes les affaires de notre fille :

– dans le 1er tiroir : le stock de produits. Sur le devant, et directement accessible, nous avons les produits du quotidien, à savoir : les langes, les bavoirs, les couches, le stock de cotons. Et à l’arrière, ce dont nous ne nous servons pas tous les jours mais dont nous avons besoin occasionnellement, notamment le stock de produits pour la toilette.

– dans le 2nd tiroir : les vêtements. Même rangement que pour le 1er tiroir, avec les tenues qu’elle porte actuellement sur le devant, et les vêtements un peu plus grands derrière. Là encore j’ai utilisé des casiers de rangement IKEA, et j’ai choisi de placer les vêtements à la verticale, ce qui, à mon sens, est plus pratique, et permet d’avoir une vision globale de tout ce qu’on a, et de ne pas toujours prendre le pyjama du haut de la pile.

– dans le 3è tiroir, on retrouve les jouets de Bubulle, les couvertures, les gigoteuses.

– dans le 4è et dernier tiroir, c’est un peu le « fourre-tout ». Les draps, le reste des vêtements pour plus tard, les couches.

produits-de-toilette-pour-bebe
comment ranger ma table a langer
rangement vetements bebe
installation table a langer

Et voilà, vous savez tout sur notre organisation au niveau de la toilette et change de bébé. Entre nous, rien n’est fixe et nous nous laissons la liberté de changer certaines choses au fil du temps. Mais pour le moment, c’est l’organisation qui nous convient le mieux.

Et vous, elle est comment votre table à langer ?

Partagez cet article