CUISINE GROSSESSE

Bien s’alimenter pendant la grossesse

Ça y est, vous avez fait votre test de grossesse et vous allez devenir maman. Avec la grossesse viennent tout un tas d’interrogations et de nouvelles habitudes pour que ces neuf mois se passent bien et que bébé grandisse comme il faut. Parmi ces habitudes, vient un nouveau régime alimentaire à respecter. Voici quelques conseils pour bien s’alimenter.

Pourquoi l’alimentation est-elle importante pendant la grossesse ?

Où pensez-vous que votre bébé puise les éléments indispensables à son développement ? Encore bien au chaud dans votre ventre, il n’a que vous et son cordon ombilical pour satisfaire ses besoins vitaux. En effet, pendant la grossesse, vous devenez l’unique source de nutriments de ce petit être. En mangeant bien, vous lui garantissez une santé de fer et un poids optimal à la naissance, et cela vaut également pour vous.

En début de grossesse, sera nécessaire de faire le plein de vitamine B9. Plus tard, ce sera au tour du calcium, de la vitamine D et des sucres lents. Bien évidemment, ses pics de consommation n’éludent en rien les autres besoins nutritionnels, il faudra manger équilibré et varié.

Mais ce n’est pas tout : être enceinte est épuisant pour la future maman. Si vos plats ne sont pas adaptés à votre nouvelle condition physique, vous ressentirez plus facilement de la fatigue et serez plus sujettes au diabète de grossesse, dans certains cas.

Faut-il prendre des vitamines pendant la grossesse ?

Pour les femmes qui ont de la peine à manger équilibré ou qui, malgré un régime strict restent en carence de quelque chose, prendre des vitamines durant la grossesse peut se révéler très utile comme on peut le lire sur cet article. En quelques prises, elles fournissent la dose journalière recommandée de nombreux oligoéléments, mais également de fer en cas d’anémie, ou encore en oméga 3. On trouve également en tête de liste de ces suppléments alimentaires l’acide folique, essentielle en début de grossesse, mais également le calcium ou encore le magnésium, le phosphore, l’iode et les vitamines B, C et D.

Bien entendu, avant d’en prendre, il est important d’évaluer les carences et manques avec votre médecin qui sera en mesure de vous prescrire la dose idéale pour vous.

Quel régime adopter ?

Si vous avez déjà une alimentation équilibrée, vous n’aurez pas grand-chose à modifier. Pendant la grossesse, il est conseillé de fractionner votre journée en quatre repas par jour, pour ne pas avoir l’estomac vide et éviter de ce fait les nausées, surtout au début de grossesse, mais aussi les fringales.

Pendant le premier trimestre de grossesse, lorsque le corps est en plein changement, il est important de faire le plein de vitamines en mangeant 5 portions de fruits par jour par exemple. L’acide folique qui aide dans la reproduction cellulaire sera également très important pour le fœtus. On le trouve dans les légumes à feuilles et les secs, les œufs ou encore les fromages (attention à les choisir au lait pasteurisé si vous n’êtes pas immunisée contre la listériose).

Au deuxième trimestre, il sera nécessaire dès le troisième mois faire le plein de protéines : viande rouge, volaille, jambon pour le fer, et poisson pour les oligoéléments. Les féculents devront être également présents à presque chaque repas, pâtes, riz, pommes de terre, pain, semoule et légumes secs… il y a l’embarras du choix ! Pensez également à consommer des laitages en quantité pour le calcium, qui est très important pour la croissance du bébé.

A partir du troisième trimestre de grossesse, il faudra continuer l’apport en calcium mais également en vitamine D. Pour éviter des problèmes de constipation, qui arrive fréquemment autour du 6ème mois, pensez à boire de l’eau en abondance et de consommer des aliments riches en fibres, ainsi que des fruits secs. Les lipides et les omégas 3 et 6 seront également au cœur de l’alimentation, alors pensez à inclure dans votre régime alimentaire des poissons gras, des huiles à consommer à cru comme l’huile d’olive ou de colza.

Les aliments à éviter

Même si vous vous sentez pleine forme, sachez qu’en tant que femme enceinte, vous êtes plus fragile (et oui ^^). C’est pourquoi il est recommandé d’éviter certains aliments notamment les viandes et poissons crus et les produits laitiers non pasteurisés, en particulier si vous n’êtes pas immunisée. Les premiers pourraient contenir de la toxoplasmose tandis que les seconds sont connus comme étant des vecteurs de listériose. Bien évidemment, c’est aussi le moment de faire une croix sur l’alcool mais également d’arrêter de fumer.

J’espère que ces quelques conseils vous auront plu ^^

(Visited 169 times, 2 visits today)

Partagez cet article